Rencontres coréennes, musée Guimet

MNAAG Musée des arts asiatiques – Guimet

 

Sobriété des matières et discrétion du geste – simplicité et dimension méditative de l’art coréen d’hier et d’aujourd’hui 

Trois artistes coréennes, trois univers à découvrir : les Écritures blanches de Kim Myoung Nam, les Couleurs radieuses de Bang Hai Ja, les Temps perdus ou les murailles de riz de Han Myung-Ok. Tous naissent de processus créatifs qui accordent une attention particulière à la valeur du temps et du geste, au respect de matières essentielles et à une forme de spiritualité. Okyang Chae-Duporge, historienne de l’art coréen, et Dauphine Scalbert, céramiste formée en Corée, permettront quant à elle d’éclairer les sources du goût pour la simplicité et la perfection du geste dans l’esthétique coréenne.

 

Les 28, 29 février et 1er mars 2020

Salon Pelliot, Hôtel d’Heidelbach, 19 avenue d’Iéna 

Ou

Salle des lotus et des bambous, musée Guimet, 6 place d’Iéna


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.