Souvenirs de Séoul 2. Destins croisés France-Corée de 1886 aux années 1950

Souvenirs de Séoul

2. Destins croisés France-Corée de 1886 aux années 1950, L’Atelier des Cahiers, 2019

Sous la direction d’Élisabeth Chabanol

Un ensemble d’essais académiques sur les relations franco-coréennes au XXe s.

 

Le 4 juin 1886 est signé à Séoul le Traité de commerce et d’amitié franco-coréen qui, établissant des relations diplomatiques entre la République française et le royaume de Corée, ouvre une nouvelle ère dans les rapports entre les deux pays. Si ce traité a inauguré une période de relations bilatérales, celle-ci fut malheureusement courte, puisqu’elle ne dura que 19 ans. Ces relations ne reprendront qu’à l’issue de la libération de la péninsule du joug colonial japonais, en 1945, pour très vite être liées à la guerre de Corée, au début des années 1950, autre moment charnière de l’histoire de la péninsule.
Un premier ouvrage, Souvenirs de Séoul 1886-1906, publié en 2006, présentait le début de ces échanges, en particulier grâce aux actions de deux diplomates français, Victor Collin et Maurice Courant. Cette présente publication est le fruit de nouvelles recherches effectuées à l’occasion de la célébration du 130e anniversaire de la signature du traité par les spécialistes de cette période.

 

SOMMAIRE

Élisabeth Chabanol, École française d’Extrême-Orient, Centre de Séoul :
« Souvenirs de Séoul II », introduction

De l’établissement des relations diplomatiques (1886) à la colonisation japonaise :
o Francis Macouin, UMR 8173 Chine-Corée-Japon : « Victor Collin et les livres »
o Élisabeth Chabanol, ÉFEO / Min Kyoung-Hyoun, Korea University : « Clémencet et le service postal de l’Empire de Corée »
o Mgr René Dupont, Missions étrangères de Paris : « Un pionnier, Monseigneur Florian Demange »

Le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, les années 1950 :
o Laurent Quisefit, UMR 8173 Chine-Corée-Japon : « Les volontaires du bataillon français de Corée : profils et engagements »
o Marc Orange, UMR 8173 Chine‑Corée-Japon : « Charles Haguenauer et les études sur la Corée »
o Maël Bellec, musée Cernuschi : « Une étape nécessaire ? Les artistes coréens à Paris pendant les années 1950 »

Souvenirs de Séoul_2019


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.