Exposition de photographies sur les peintures murales de Koguryo, UNESCO, 12-26 octobre 2012

 

Tombe d’Anak n°3, 357 ap. JC, Corée du Nord. Copyright UNESCO

 

Groupes de tombes d’époque Koguryo, Ji’an, province de Jilin, Chine. Copyright UNESCO

Exposition de photographies sur les peintures murales de Koguryo

12-26 octobre 2012

 Préservation des tombes et peintures murales de Koguryo, site du patrimoine mondial

UNESCO, Salle des Pas Perdus, entrée libre

7, place de Fontenoy

75007 Paris

Depuis plus de dix ans l’UNESCO et la République populaire démocratique de Corée oeuvrent pour la préservation de l’ensemble des tombes et peintures murales de Koguryo, témoignage exceptionnel de la culture de Koguryo, de sa vie quotidienne, de ses croyances et de ses coutumes funéraires – lesquelles ont exercé une influence importante sur d’autres cultures de cette région dont celle du Japon. Les tombes, que l’on estime destinées aux rois, à la famille royale et à la noblesse, recèle d’ingéniosité dans leur technique de construction, et abritent de vrais chefs d’œuvre de peintures murales.

En une décennie, les efforts conjoints de l’UNESCO et de la République populaire démocratique de Corée – par le financement du projet Fonds-en-dépôt UNESCO/République de Corée, ont permis la formation de personnel sur les aspects techniques et scientifiques de la restauration et de la préservation, ainsi que le renforcement des moyens financiers, humains et technologiques nécessaires à la sauvegarde du patrimoine culturel.

 

Travaux de restauration, tombe de Susan-ni, mur ouest, Corée du Nord. Copyright UNESCO

C’est cette double histoire qui nous est relatée sur 70 photographies soigneusement légendées.

Pour en savoir plus : Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO

 

Vidéo de la NHK sur les peintures murales de Koguryo  (Cliquez sur la langue de votre choix)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.