Exposition « Joseon Tongshinsa » : Ambassades coréennes au Japon (1607-1811), 14-30 novembre 2016

b-museum_korean-embassy_1655

Exposition « Joseon Tongshinsa » : Ambassades coréennes au Japon

Du 14 novembre au 30 novembre 2016

De 09h30 à 18h00

 

Centre Culturel Coréen
2, avenue d’Iéna 75116 Paris

Le terme Joseon Tongshinsa désigne les missions diplomatiques coréennes envoyées au Japon entre 1607 et 1811, qui ont contribué à rétablir les relations diplomatiques entre les deux pays, rompues depuis l’invasion de la Corée par Toyotomi Hideyoshi à la fin du 16e siècle.

Ces missions se sont rendues au Japon, souvent à l’occasion de célébrations officielles ou de fêtes, pour transmettre les notes diplomatiques envoyées par les rois de Corée, et recevoir les réponses japonaises. Elles étaient composées de 400 à 500 personnes, dont beaucoup de fonctionnaires royaux, qui faisaient le chemin entre Hanyang (la capitale coréenne de l’époque) et Edo (la Tokyo actuelle). En ce temps-là, le voyage prenait 6 mois. Les représentants coréens avaient donc, durant ce périple, l’occasion d’établir des contacts avec différentes couches sociales et de rencontrer toutes sortes de gens : gens du commun, nobles… mais aussi écrivains japonais avec lesquels ils partageaient leur culture à travers la littérature, la musique… et les libations.

Les archives relatant les 12 voyages effectués au Japon entre 1607 et 1811, retracent l’histoire de l’édification de la paix et des échanges culturels entre la Corée et le Japon du 17e au 19e siècle. Elles englobent documents diplomatiques et récits de voyage, ainsi que les récits des échanges culturels, qui témoignent de l’importance de ces missions et des efforts déployés en vue de la réconciliation et d’une meilleure compréhension mutuelle coréano-japonaise. Ces documents attestent aussi des échanges dans les domaines diplomatique, culturel et économique. Ils témoignent de la sagesse des membres des missions coréennes et de la volonté de préserver et consolider la paix. Ces missions diplomatiques ont d’ailleurs bénéficié non seulement à la Corée et au Japon, mais aussi à d’autres pays de l’Asie de l’Est, en contribuant notamment à la stabilisation de la situation politique dans la région et en permettant d’y maintenir les échanges commerciaux.

hanji-envoy

En plus des documents d’époque qui seront présentés à Paris, l’exposition permettra au public français de découvrir, à travers une centaine de figurines en papier coréen, à quoi ressemblaient ces diplomates de l’ancien temps, ainsi que leur itinéraire reconstitué à partir des archives de leurs longs voyages.

Exposition organisée en partenariat avec la Busan Cultural Foundation. 

Source : Centre Culturel Coréen.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *