Expositions : Lee Kang-So et Choi Byung-So

Choi Byung-So, "Untitled" (Sans titre), 2005. Stylo à bille sur papier journal. 54,5 x 40,2 cm. Courtesy de l'artiste et de la Wooson Gallery.

Choi Byung-So, « Untitled » (Sans titre), 2005. Stylo à bille sur papier journal. 54,5 x 40,2 cm. Courtesy de l’artiste et de la Wooson Gallery.

 

Expositions : Lee Kang-So et Choi Byung-So

Musée d’art moderne et contemporain – Saint-Étienne

Jusqu’au 16 octobre 2016

 

À l’occasion de l’année France-Corée 2015-2016, le Musée poursuit son ouverture sur la scène artistique coréenne et accueille deux expositions temporaires consacrées à Lee Kang-So et Choi Byung-So. 

Depuis 2005, le Musée a accueilli de nombreuses expositions d’artistes coréens Lee Ufan (2006), Hwang Young-Sung (2007), Chung Sang-Hwa (2011), Lee Bae et Kim Sooja (2012), Lee Bul, Hye-Yeon Park, Seung-Yong Song, Bae Bien-U (2015), … Il contribue à mieux faire connaître la scène artistique extrême orientale encore peu présente en France. 

Le Musée expose en 2016 Lee Kang-So et Choi Byung-So, deux artistes majeurs de la scène coréenne peu connus en France. Ils ont participé à de nombreuses expositions en Asie et aux États-Unis. 

Lee Kang-So est né en 1943 et débute en tant que “performer“ dans les années 1970. Il présente des peintures, empreintes d’une beauté rare et provocante. À travers ses toiles, il revisite et actualise la peinture classique coréenne, centrée sur la représentation du paysage, et construit un travail aux nombreuses références. Entre la tradition calligraphique asiatique et la peinture gestuelle occidentale, le geste élémentaire transporte le visiteur dans un univers imaginaire, sensuel et énigmatique.

Choi Byung-So, né en 1943, commence à travailler en tant qu’artiste à partir des années 1970. À travers l’utilisation du papier journal imprimé comme matériau central, il s’emploie à refaire le monde à son compte, pour que ses dessins ou ses installations, ce qu’il nomme ses « ready-made » relient « la vie quotidienne à l’art et la réalité de l’art ».

 

Lee Kang-So, "Emptiness-13108 " (Vide-13108), 2013. Acrylique sur toile. 218,2 x 333,3 cm. Courtesy de l'artiste et de la Wooson Gallery.

Lee Kang-So, « Emptiness-13108  » (Vide-13108), 2013. Acrylique sur toile. 218,2 x 333,3 cm. Courtesy de l’artiste et de la Wooson Gallery.

 

Lee Kang-So and Choi Byung-So

Until 16 October 2016

 

As we are currently in the year of French-Korean cultural exchange (2015-2016) the Museum is continuing to support the Korean art scene by welcoming two temporary exhibitions dedicated to Lee Kang-So and Choi Byung-So.

Since 2005 the Museum has hosted many Korean artists: Lee Ufan, (2006), Hwang Young-Sung, (2007) Chung Sang-Hwa (2011), Lee Bae and Kim Sooja (2012), Lee Bul, Hye-Yeon Park, Seung-Yong Song, Bae Bien-U (2015), and helped to promote the art scene of the Far East which is still little known in France.

Lee Kang-So was born in 1943 and started out as a “performer” in the 1970’s. He will be showing paintings for the most part, prints of rare and provocative beauty. Through his canvases he revisits classic Korean painting, focusing the representation of landscapes he constructs work which has many references. Among the tradition of Asiatic calligraphy and eastern gestural painting, this simple gesture transports the visitor into an imaginary, sensual, enigmatic universe.

Choi Byung-So, born in 1943, began his artistic career in the 1970s. By using printed newspaper as his main material, he dedicates his work to re-making the world in his own way, so that his drawings or installations which he calls “ready-made” link “daily life to art to the reality of art”.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *