Exposition : « Apesanteur enchantée ». Œuvres de Seund Ja Rhee, Musée des arts asiatiques de Nice

Superposition - Janvier 1971 © Image Karine Valensi

Superposition – Janvier 1971 © Image Karine Valensi

 « Apesanteur enchantée ». Œuvres de Seund Ja Rhee

Musée des arts asiatiques de Nice

30 mai – 12 septembre 2016

Née en 1918, Seund Ja Rhee, plasticienne de renommée internationale, fait partie d’une génération d’artistes professionnels coréens installés en Europe, ayant réussi à construire un style et un univers authentiques. Première artiste coréenne à avoir pratiqué l’art abstrait, elle reste la seule représentante coréenne au sein de l’École de Paris. A ce titre, elle mérite une place remarquable dans l’histoire mondiale de l’Art contemporain et dans celle de la Corée. L’artiste entretient avec la Côte d’Azur un lien fort et privilégié. Dès les premières années de son exil, elle s’installe dans le sud de la France, à Tourrettes-sur Loup dans les Alpes-Maritimes, où elle fait construire son atelier « Rivière argent », bâtiment baigné de lumière, selon des plans qu’elle dessine elle-même. Elle ne va cesser d’y créer durant toute son existence, et jusqu’à plus de 90 ans. L’artiste nous lègue un ensemble d’œuvres qui transcende le temps et démontre sa créativité. Il englobe un éventail artistique beaucoup plus large que la seule peinture, et comprend des gravures, des livres d’auteur, des céramiques, des mosaïques, des tapisseries et des sculptures en bronze. L’exposition « Apesanteur enchantée » propose une sélection d’œuvres, qui illustre son parcours artistique.

 

Cette exposition est organisée en partenariat avec la Fondation Seund Ja Rhee à Séoul et l’Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne (UMAM).

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *