Exposition : Choi Jeong Hwa, L’Air des géants, 13 septembre 2015

960-lair-des-geants11

L’Air des géants

Jusqu’au 13 septembre 2015

 

Dix œuvres monumentales sont déployées sur le parc de la Villette et en esquissent un parcours inédit où dialoguent bâtiments emblématiques et œuvres contemporaines. Les œuvres présentées, toutes en plastique gonflable ou en tissu, sont conçues par des artistes internationaux qui ont ressenti le besoin d’espace pour s’exprimer. Ces œuvres atteignent des dimensions colossales, alors qu’il leur aura suffi d’être transportées dans une valise pour arriver jusqu’à la Villette.

Le «Gonflable» apparaît comme un média récurrent dans la scène de l’art actuel et un passage dans la carrière d’un artiste, une sorte de confrontation nécessaire à la matière à un moment donné. Niki de Saint Phalle avait signé quelques Nanas surprenantes en PVC, Christo y a trouvé le matériau idéal pour rentrer dans le Guinness Book des records en concevant la plus grande sculpture jamais créée, Anish Kapoor en a constitué son projet pour la Monumenta 2011, Paul McCarthy en a fait un de ses médias préférés des années 2000 pour des sculptures aux formes insolites.

Apparitions fantastiques, immersion dans des installations qui se transforment au gré de nos mouvements, symboles de l’artifice ou du street art, toutes ces œuvres encouragent le mouvement du spectateur et le conduisent à repenser son environnement, à voir la ville sous un angle différent.

Commissariat de l’exposition Barbara Lerbut, Le Manège, Maubeuge

 

Choi Jeong Hwa

 

White Lotus

Création en 2015 – Corée du Sud – Dimensions : 8 m de diamètre sur 3,5 m de hauteur – Matériaux : tissu, souffleur d’air, moteur, minuterie

La plupart des récentes structures gonflables géantes de Choi Jeong Hwa sont de forme florale et en monochrome : soit dans des couleurs simples et vives, soit en noir, blanc et or. Ses lotus ont particulièrement attiré l’attention suite à l’apparition de Dragon Flower, une fleur blanche exposée dans un décor de jardin à l’extérieur du pavillon coréen à la Biennale de Venise en 2005. Elle se gonfle et se dégonfle en permanence grâce à un système de ventilateur, simulant une respiration.

 

Fruit Tree

Création en 2015 – Corée du Sud – Dimensions : 7 m de hauteur – Matériaux : tissu, châssis en acier, souffleur d’air, moteur

«Je ressens des sensations étranges quand je vois un vrai arbre ou une fleur. La nature, en tant que telle, est si rare en Corée de nos jours, que je suis vraiment effrayé quand je la rencontre. J’ai peur de la «vraie» nature. Peut-être que tout ce que je peux appréhender est une idée de la nature à l’abri de la destruction, donc j’en crée une artificielle pour la regarder et l’apprécier ».

De Choi Jeong Hwa, nous connaissons beaucoup mieux la série des Flower Tree, dont de nombreux exemplaires ont été installés sur des places publiques et notamment à Lyon en 2003 à l’occasion de la Biennale.

 

About being irritated

Création en 2015 – Corée du Sud – Dimensions : 8 m de long sur 4,3 m de hauteur – Matériau : plastique La série des Robots a débuté en 1995. Pour l’artiste, le robot ne mange pas, mais il peut se mouvoir, c’est ce qui le rend si attrayant. Sauf qu’il ne se déplace pas bien loin… Cet humanoïde gonflé à bloc est couché sur le dos et tente de se lever en poussant avec une seule main, position qui symbolise les problématiques politiques et sociales de la Corée.

 

L’artiste

Né en 1961 à Séoul, Choi Jeong Hwa utilise des matériaux bons marchés, des objets du quotidien qu’il accumule et assemble pour créer des sculptures tocs et kitsch souvent issues de l’imagerie traditionnelle et mythologique coréenne. Sa démarche se rapproche du mouvement dadaïste dans le sens où il élabore un langage « plastique » basé sur l’incongruité des moyens, s’éloignant ainsi de la représentation académique. Au-delà de la simple critique de la société de consommation, l’artiste propose une vision inédite et contemporaine du monde qui nous entoure par le biais des objets du quotidien qu’il recycle et détourne de leur fonction initiale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *