Résidence de BAE Bien-U à Chambord

 Photographie : snm1a-186h, 1995. C-Print, diasec contrecollé sur Dibon / © BAE Bien-U – Galerie RX, Paris


Photographie : snm1a-186h, 1995. C-Print, diasec contrecollé sur Dibon / © BAE Bien-U – Galerie RX, Paris

 

A partir du mois d’avril 2014, et jusqu’au printemps 2015, nous accueillons en résidence BAE Bien-U, le plus grand photographe coréen d’aujourd’hui, pour un projet singulier. A raison d’une semaine environ à chaque reprise, l’artiste séjournera une dizaine de fois au château afin de travailler dans l’immense forêt qui l’entoure.
Fidèle à ses motifs d’élection toujours fortement liés à la nature (rivages, arbres, vents, volcans), BAE Bien-U a répondu avec enthousiasme à notre invitation à porter son regard singulier sur la forêt du domaine, qu’il photographiera à chaque saison. Cette résidence au long cours aboutira, à l’automne 2015, à une grande exposition qui ouvrira l’année croisée France-Corée.
Montré dans les plus grands musées en Corée, au Japon, aux États-Unis, en Belgique ou en Espagne (notamment lors de son projet a l’Alhambra), le travail de BAE Bien-U se caractérise par un art consommé de la composition, un dévoilement de la beauté du monde déserté par l’humain, et une charge spirituelle qui va de pair avec la sensualité d’un grain somptueux. Dans ses vues panoramiques en noir et blanc, l’artiste parvient à faire vibrer la chair du monde, à insuffler une part de silence qui transforme le paysage en espace de méditation.
Nul doute que la forêt de Chambord révélera, sous l’œil du photographe, des aspects encore dissimulés aux yeux des promeneurs…

 

Source : Domaine national de Chambord

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *