4e édition du Festival de l’histoire de l’art, 30, 31 mai et 1er juin 2014

4e édition du Festival de l’histoire de l’art

30, 31 mai et 1er juin 2014
à Fontainebleau

Pour découvrir le programme, cliquez ici.

Le ministère de la Culture et de la Communication, l’Institut national d’histoire de l’art et le Château de Fontainebleau s’associent, avec le concours du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, pour proposer la quatrième édition du Festival de l’histoire de l’art les 30, 31 mai et 1er juin 2014.

Entièrement gratuites, conçues comme un carrefour des publics et des savoirs, ces trois journées permettent de profiter librement de conférences, débats, concerts, expositions, projections, lectures et rencontres dans le château et dans plusieurs sites de la ville de Fontainebleau.

Le Festival s’adresse à tous ceux – curieux, familles, élèves, étudiants, enseignants, universitaires, conservateurs, représentants des diverses professions du monde de l’art – qui pratiquent, qui aiment ou qui souhaitent mieux connaitre cette histoire dont l’enseignement est maintenant généralisé à toute la scolarité.

Un thème – Collectionner
Le Festival explore chaque année un thème. En 2011, 15 000 personnes étaient venues se confronter au thème de la Folie ; en 2012 18 000 se sont laissées entraîner par celui du Voyage, en 2013, 20 000 visiteurs se sont intéressés à celui de l’Éphémère. En 2014, c’est le thème « Collectionner » qui sera présenté aux festivaliers. Pratique très ancienne dont les premières attestations remontent à la préhistoire, la collection parle des relations entre l’œuvre d’art et la société, entre les artistes et leurs commanditaires ou acheteurs, entre les amateurs privés et le public. Le Festival verra se croiser sur ce thème les regards d’historiens de l’art, de collectionneurs, de marchands, mais aussi d’artistes, de philosophes et de psychanalystes.

Un pays invité – la Suisse
Le Festival, c’est également trois rendez-vous annuels placés sous le regard privilégié d’un pays invité, la Suisse : le Salon du livre et des revues d’art ; Art & Caméra, panorama et perspectives sur le film et l’art ; et le Forum de l’histoire de l’art, qui sera l’occasion de découvrir l’actualité du monde de l’art suisse, de la comparer à la situation française et européenne. Territoire passionnant pour l’histoire de l’art, la Suisse a une riche actualité dans le domaine du patrimoine comme de la recherche ou de la création artistique. Ici, jusqu’au XIXe siècle, pas d’Etat central organisateur d’une politique nationale de la culture, mais de multiples acteurs, hommes de pouvoir, institutions civiles ou religieuses, puis, au XXe siècle, de très nombreuses initiatives privées, émanant de citoyens suisses d’origine ou d’adoption. La Suisse abrite ainsi un nombre considérable de collections exceptionnelles, dans des domaines aussi variés que les arts premiers, l’art contemporain ou l’archéologie, qui lui permettent de rivaliser avec les plus grands pays du monde.

Le Festival est aussi l’occasion de propositions pédagogiques pour l’enseignement de l’histoire des arts à l’école, à travers une Université de printemps et des ateliers pédagogiques proposés et soutenus par le Ministère de l’Éducation nationale.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *